mardi 31 mars 2015

Je suis venue, j'ai vu, j'ai mouru !


Edit du 9 août : plus qu'une petite place pour les lundis 

Cela fait maintenant 7 mois que j'ai abandonné mon métier d'assistante maternelle pour devenir auxiliaire dans une crèche d'entreprise. De cette expérience, je ne peux pas trop en parler parce que je suis sympa et surtout parce qu'une clause de mon contrat m'en empêche. Sachez simplement que je jette l'éponge et que je serai très prochainement disponible pour accueillir de nouveaux enfants à mon domicile. 


Si vous êtes du côté de Montchat et que vous cherchez une assistante maternelle, sachez que j'ai donc 3 places disponibles pour des petits qui pratiqueront la motricité libre, à qui il sera proposé des activités du type Montessori, et qui seront traités avec bienveillance et respect. 

Si la présence d'animaux dans la maison ne vous rebute pas (2 chats et un cochon d'inde), si vous avez envie qu'il soit proposé à vos enfants des sorties au parc ou au jardin dès que le temps le permet, si Pikler vous parle où si vous voulez découvrir ce que peut être un accueil "à la Pikler" je vous attends sur nounoucathy@live.fr ou au 06 10 86 02 85. Pour  en savoir plus sur le mode d'accueil que je propose, allez farfouiller sur le blog, vous y découvrirez ma façon de travailler. 

A bientôt ! 


5 commentaires:

  1. Haa la la, beaucoup de professionnelles quittent les crèches pour s'installer en "libéral" les conditions actuelles deviennnent justes pas possibles. Les professionnelles s'épuisent ... dommage !! tu as essayé , et comme tu dis, tu as vu :-( si je pouvais je ferais comme toi.
    bonne continuation
    joelle

    RépondreSupprimer
  2. Ahhh ben c'est le retour!!
    c'est la même image que sur mon profil hihi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) C'est traditionnel chez moi : je sors les playmobil à chaque recherche de nouveaux contrats !

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Je viens de découvrir votre blog qui m'a enthousiasmé. Etant moi-même assistante maternelle, il m'apporte idées formidables et réflexion sur notre profession.
    Merci beaucoup

    RépondreSupprimer