mercredi 1 novembre 2017

Octobre 2017 !


Que s'est-il passé au mois d'octobre chez Nounou Cathy ? Ben rien ! On a joué ! Bon puisqu'il faut vous en dire un peu plus, on va dire qu'on a mis en place toutes les activités d'automne. 

Tout d'abord le bac sensoriel a revêtu ses couleurs de saisons : des lentilles corail tiennent compagnie à notre récolte de marrons et de pommes de pin ramassés au cours de nos promenades ainsi que d'autres petits éléments choisis principalement pour leur teinte. L'un des utilisateurs de ce bac a bien compris sa fonction, puisque son occupation favorite est de quitter ses chaussettes, de prendre une poignée de lentilles et de doucement les laisser tomber sur ses pieds nus ! Si c'est pas de la pure sensation ça ! 


Mes autres demi-pensionnaires sont moins fans de cette activité. J'ai toujours mon lanceur de poids qui s'entraîne pour les jeux olympiques et moi je suis pas trop fan du lancé de lentilles dans le salon pour tout vous dire. Quant au plus petit il est encore un peu timide quand il s'agit de toucher des nouveautés. Enfin tout cela n'est pas très grave puisque la météo clémente de ce mois nous a permis d'aller explorer le bac sensoriel géant qu'est la nature ! Par exemple, il semblerait que le balayage des feuilles mortes de la cour soit la plus intéressante de toutes les activités du moment. 


Oui oui, il y a bien un apprenti troll au bout du manche à balai. 

Pour remplacer le bac sensoriel en attendant que tout ce beau monde y trouve de l'intérêt, j'ai opté pour ce que j'ai appelé la caisse à doudous. Je la présente comme une activité dirigée (et non pas en jeu libre), ce qui veut dire pour moi et aussi pour les petits qui savent comment ça fonctionne, que, tout comme le bac sensoriel, cette activité a un début et une fin, qu'elle est délimitée dans l'espace par un plaid posé au sol, bref qu'elle fonctionne avec quelques règles et limites. Dans ce panier que les petits prennent plaisir à vider pour se mettre à l'intérieur, on trouve des peluches et doudous qui mettraient un joyeux bazar dans la salle de jeux si je les laissais à disposition des enfants tout le temps. Avec ces peluches, on a le droit de tout faire, même de les lancer du coup ! (rapport aux lentilles toussa toussa !) Comme y'a vraiment de tout là-dedans, on peut aussi s'en servir comme support à un temps chansons. Le petit m'apporte le petit singe, on chante "Dans la forêt, un ouistiti", idem pour la tortue, le poisson, le lapin .... Bon je vais pas vous mettre dans la tête tout notre répertoire !  



Le mois s'est terminé sur l'incontournable Halloween. Pas de bricolage cette année : ils sont tous trop petits. Juste une petite activité basée sur les couleurs de la fête et sur les sensations provoquées par différentes matières : un plaid en polaire orange, du tulle violet, une grande nappe noire en plastique dont on s'est servi pour faire du vent et surtout du bruit en tenant chacun une extrémité et en la secouant de toutes nos forces, un gros gant noir pour faire des chatouilles et remplacer la balle de massage....



Ah si j'oubliais : au cours du mois, on avait fait une séance de peinture propre avec comme support des coloriages de citrouilles, ce qui fait que j'ai quand même pu décorer ma porte pour le passage des monstres gourmands. Ça compte comme du bricolage ça ? 





Quoi d'autres ? Et bien on a inauguré la tant attendue bibliothèque Marguerite Yourcenar, qui a un tel succès que lors de notre deuxième passage, il n'y avait presque plus de livres et les trolls ont du se rabattre sur les jouets mis à disposition. Ouf ! Tout cela va se réguler (effet ouverture) et nous sommes ravis de pouvoir la fréquenter.

Voila voila, je vous laisse en rappelant à mes collègues assmats que comme annoncé sur mon autre blog, la date approche pour notre  rendez-vous annuel de l'association Pikler : 

La rencontre de Novembre des assistantes maternelles


Animée par Sylvie Lavergne, sur le thème de l'aménagement de l'espace au domicile, cette soirée s'annonce plus que prometteuse. On se retrouve là-bas ? 

samedi 23 septembre 2017

Alors cette rentrée ? Bien ?

Je viens vous donner des nouvelles du front, en espérant que la rentrée se soit bien passée pour tous, petits et grands.

Ici, nous avons vécu un grand chamboulement puisque 4 de mes demi-pensionnaires sont entrés à l'école. Oui 4 d'un coup d'un seul, sur 6 enfants accueillis l'année dernière! La moyenne d'âge a donc considérablement chuté puisque pour l'instant il n'y a eu d'un seul arrivant pour remplacer tout ce beau monde : un petit razmoket de 9 mois, qui tient compagnie à des aspirants grands trolls de 15/16 mois.

Il a donc fallu repenser un peu l'espace :  




Avant les vacances, il y avait eu quelques petites chutes du canapé (sans gravité mais bon, quand même jamais bien agréables). J'ai donc reconverti les matelas de la sieste laissés vacants par mes écoliers en petit canapé plus à la hauteur des actuels occupants des lieux, afin qu'ils puissent assouvir leur besoin de grimper sans danger.  

Côté activité nous sommes en plein dans les parcours de motricité que je confectionne avec des plans inclinés des caisses à balles, des marches ou tout simplement des coussins.




J'ai regroupé tous les ballons dans un panier. Ayant remarqué que l'un des enfants est dans une phase "j'expérimente le lancer de poids" je lui donne de quoi exercer sa passion. Cet été, j'avais acheté deux nouvelles balles qui ont des destins opposés. La balle verte Ludi que vous voyez au premier plan est leur préférée (toujours de sortie). Le bébé de 9 mois ne l'a pas quittée de toute sa semaine d'adaptation: il adore mordiller la petite anse. J'avais acheté aussi la petite balle à alvéoles bleues, juste derrière. Celle-là, je ne sais même pas si ils l'ont remarquée. Ça viendra peut-être un jour ! 











La boite à formes maison a aussi beaucoup de succès. Des boites à formes, j'en ai deux ou trois, achetées dans le commerce mais curieusement c'est celle-là qu'ils préfèrent. Et vous voulez que je vous dise ? Moi aussi ! Parce qu'étant confectionnée avec une boite à chaussures en carton et des couvercles de pots de pâte à modeler recyclés en plastique, elle ne fait pas de bruit quand elle tombe ! Les voisins me remercient ! 











Que dire de plus ? Bah pas grand chose : ça roule. Je n'ai que 2 enfants par jour. Ma place pour un deux ans est toujours vacante ; j'ai rendez-vous avec un conseiller Pôle emploi très bientôt en espérant que ça ne ressemble pas à un remake de "Zezette épouse X" du Père Noël est une ordure mais j'ai quelques doutes....

Ah si ! Nous attendons avec impatience l'ouverture des portes de la bibliothèque de l'avenue Lacassagne qui est enfin (après des mois de retard) prévue pour le 10 octobre. On est dans les starting-blocks ! 


Sinon, pour parler des autres nouveautés de la rentrée, si vous voulez avoir une idée complète de la vie d'une assistante maternelle, vous pouvez vous procurer le nouveau livre de Françoise Näser :

Assistante maternelle et fière de l'être



Françoise propose, au travers de nombreux témoignages,  de faire découvrir, de l’intérieur, "ce passionnant métier aux multiples facettes". Et vous savez quoi ? Il se murmure que quelques lignes de cet ouvrage seraient consacrées à votre serviteur. Une raison de plus pour le lire ! 

lundi 11 septembre 2017

La Grande semaine de la petite enfance #5


J'ai l'immense plaisir de vous signaler que les inscriptions pour La Grande Semaine de la Petite Enfance, qui se déroulera pour sa 5ème édition du 12 au 18 mars 2018, sur le thème « Tout bouge ! » démarre aujourd'hui !

Je vous ai déjà parlé de cet évènement à plusieurs reprises. J'y ai moi-même participé l'année où j'ai travaillé en crèche. 

Pour ceux qui découvrent, sachez que cela se déroule dans tous les lieux d’accueil (individuels et collectifs) qui le souhaitent (7 000 l’an dernier), et vise à créer des opportunités de dialogue au coeur du trio parent-enfant-professionnel.

Dans les faits : les pros s’inscrivent gratuitement sur le site dédié et s’engagent ainsi à organiser leur propre Grande Semaine, aux dates et thèmes imposés. Pour les aider dans cette tâche, l'association envoie à chaque participant un kit d’éveil pédagogique, une sorte de boîte mystère regorgeant d’idées d’ateliers et d’activités à réalisés avec les familles durant cette semaine.

Si vous voulez participer, ne tardez pas à vous inscrire. Pour les assistantes maternelles, les inscriptions sont à faire ici :

mardi 15 août 2017

Le grand guide des pédagogies alternatives: + de 140 activités de 0 à 12 ans


C'est les vacances ! Ça veut dire plus de temps libre et du coup, plus de temps pour LIRE. Bon, si j'achetais tous les livres dont j'ai envie en ce moment, il me faudrait une paye et quelques semaines de congés supplémentaires.


Mais là, quand même je pense que ça vaut le coup : je suis tombée dessus hier en allant faire un tour chez Nature et Découvertes. Il a l'air très bien réalisé et est accessible aux parents qui se sentent un peu perdus face à toutes ces pédagogies dites nouvelles (qui n'ont de nouvelles que le nom d'ailleurs).

Le petit mot de l'éditeur : "Ce livre rassemble les principales pédagogies alternatives : Froebel, Montessori, Reggio, Steiner, Freinet, Decroly, La Garanderie, ...Son but est de donner une vue d'ensemble aux parents qui veulent découvrir les fondements et les caractéristiques des différentes pédagogies et les appliquer avec des activités à pratiquer avec leurs enfants. Près de 100 activités testées par l'auteur sont présentées. L'éducation créative à la maison, c'est possible !"

Pour ma part je pense que l'intérêt du livre réside plus dans la présentation des pédagogies et des pédagogues que dans les activités elles-mêmes. Vous pensez, on y parle même d'Emmi Pikler en commençant d'ailleurs par le "prendre soin" plutôt que par la motricité libre ce qui me semble essentiel.

Bref encore un livre à se procurer d'urgence.


vendredi 11 août 2017

Ben alors ! Fête des mères, fête des pères : y'a pas eu cette année ?

Si si, y'a eu, même si je ne vous ai pas présenté nos oeuvres et que, j'avoue, je me suis vraiment posée la question : est-ce que vraiment, c'est pertinent ? 

Parce que, je ne sais pas comment ça se passe chez vous (vous pouvez d'ailleurs me le dire dans les commentaires), j'ai l'impression que les parents ne sont plus si attachés aux fameux bricolages que l'enfant ramène de chez la nounou. 

D'abord, il y a ceux qui ont pris conscience que le petit d'homme de moins de 2 ans (même 3) a bien d'autres choses à expérimenter que de s'asseoir autour d'une table pour produire une oeuvre qui n'a pas germée dans sa tête. 

Ensuite il y a tout ceux qui sont dans la mouvance "0 déchet", désencombrement, toussa toussa, que finalement vous embêtez bien avec vos cadeaux encombrants (même si depuis quelques temps, ici, nous ne réalisons carrément plus que des œuvres en 2 d plus facilement stockables). 

Bon, il y a ceux qui s'en fichent tout court hein, et ma foi c'est leur droit aussi.

Pour finir, il y a aussi l'évolution de la société qui nous amène à réfléchir. Par exemple, pour la première fois cette année, afin de renouveler mes troupes, j'ai reçu une famille composée d'un bébé avec 2 mamans. J'aurais d'ailleurs bien aimé les accompagner, chose qui pour des raisons budgétaires n'a pas pu se faire. Mais, même si finalement c'est une autre famille qui viendra nous rejoindre à la rentrée, cette situation particulière ouvre le débat. Est-ce judicieux de faire fabriquer un cadeau de fête des pères quand un des enfants que vous accueillez n'a pas de papa ?  Il s'agissait ici d'homoparentalité, mais la question peut se poser aussi pour des questions culturelles ou religieuses. Finalement une bonne partie des bricolages effectués chez moi, est liée à des fêtes chrétiennes (même si ça fait quelques décennies que je ne suis pas rentrée dans une église  autre que pour des considérations artistiques ou architecturales). Quel positionnement je prendrais, si j'accueillais un jour une famille musulmane par exemple ? Ferait-on quand même une production pour Noël ou pour Pâques ?

Bref c'est la tête pleine de ces questionnements que nous nous sommes tout de même lancés dans nos cadeaux pour les mamans et les papas ! 

Pour les mamans ça a donné ça : 


Une feuille de scrapbooking achetée en carnet chez Carrefour, 
un dessin de bocal trouvé à l'aide de Google. 
Les petits coeurs ont été découpés par mes soins dans une oeuvre picturale de chaque enfant.
Les artistes ont d'abord collé les coeurs dans le bocal puis dans un deuxième temps le bocal sur la feuille (sinon m'est d'avis que quelques coeurs se seraient échappés du dit bocal) 


Version simplifiée pour les bébés 



Pour les papas, c'est Thomas Pesquet qui nous a inspiré :

Une feuille noire, des éléments prédécoupés par Nounou, de la colle et un petit troll qui voulait mettre tous ses copains dans la fusée ! 




Bon finalement, fête des mères, fêtes des pères : y'aura l'année prochaine ? Oui quand même, parce que depuis ces fêtes, les petits trolls n'arrêtent pas de produire des gribouillages des chef-d'oeuvres sur des feuilles en toute autonomie, et de les fourrer dans leur sac en disant c'est "pou les papas les mamans" ! Donc je pense qu'ils ont aimé ça ! 

En revanche, peut-être que ce serait une bonne idée d'aborder le sujet avec les parents lors des entretiens d'embauche afin  de savoir si le bricolage, ils l'aiment un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, ou pas du tout ! Le but étant de coller au plus près aux attentes des familles tout en respectant les besoins des enfants. 




jeudi 13 juillet 2017

Joyeux 14 juillet !





Avant ce grand week end  de 3 jours, on passe vous souhaiter une très bonne fête nationale ! Amusez-vous bien ! Profitez des feux d'artifice et bonnes vacances pour celles et ceux qui les commencent. 






dimanche 7 mai 2017

L'éveil corporel avec Justin le petit lapin

Depuis quelques jours et sous l'impulsion de notre relais et de son animatrice, nous avons entamé un cycle "éveil corporel" (la météo nous obligeant souvent à écourter nos promenades). 

C'est en effet au cours du dernier temps collectif du ram Potiron que nous avons découvert ma troupe et moi, Justin le petit lapin. Une petite histoire toute simple qui permet à l'enfant de découvrir les parties de son corps, quelques notions spatiales de base (devant, derrière, dessous....) et de se défouler avec une petite danse. Ça dure juste le temps qu'il faut pour que les enfants restent captivés et ça ne nécessite pas de mise en place particulière.  

Au retour du relais, je me suis donc jetée sur You Tube pour voir si je retrouvais ce petit lapin dont je ne connaissais même pas le nom. Je l'ai assez vite retrouvé en demandant à Google une histoire de lapin pour l'éveil corporel. 

Le voila ce petit lapin :



A la maison on se sert de cette vidéo pour que les trolls ne soient pas aspirés par les images et restent acteurs plutôt que spectateurs. On peut aussi retrouver Justin le petit lapin sur spotify ici :


  

Pour vous et pour découvrir à quoi cela ressemble en vrai avec des images qui bougent je vous propose celle-là : 



Je n'aime pas trop le côté assez dirigiste de l'animateur mais j'ai aimé son idée de cachette sous la tortue au moment où l'on parle de peur.

Sinon il y a aussi celle-ci :



Sur cette dernière, j'aime l'idée de symboliser le terrier par un cerceau.

Voila j'espère que ça vous aura donné envie. Moi je vous laisse. Il faut que je plonge tête la première dans mon imposition ! Oh Misère !!!!