dimanche 10 février 2013

Pikler chez Oum Zaza

Image Oumzaza.fr
Ce sera juste un petit partage de lien pour aujourd'hui. Je l'ai déjà proposé sur la page facebook de ce blog, mais là-bas, les informations partent très vite aux oubliettes et je ne pense pas que la totalité des 800 et quelques membres de la page ait pu en profiter (D'ailleurs au passage, vous avez le droit de nous rejoindre là-bas ou d'amener des copains, histoire de faire bouger le compteur !)

Alors voila, ça se passe chez Oum Zaza (un portail pour les familles musulmanes), ça parle de Pikler et c'est drôlement bien fait. C'est tout à fait complémentaire avec ce que vous pouvez lire ici parce que ça a le mérite d'être fait par quelqu'un qui découvre cette approche et qui du coup met l'accent sur des choses que moi-même j'oublie de vous dire, parce que c'est devenu naturel pour moi ou même parce que ça l'était même avant que je base mon travail sur les travaux de cette pédiatre. 

Pour exemple, je ne citerais que le fait de parler au tout petit de ce que l'on va lui faire. Pour moi, c'est une évidence je l'ai toujours fait, et je n'ai même plus conscience que certains parents pourraient me prendre pour une demeurée en m'écoutant parler. Non pas que je "gagatte" avec le bébé, au contraire : simplement je le préviens de tous les gestes que j'effectue sur lui. Ça n'a l'air de rien et pourtant ça change beaucoup de choses. Et là je pense à toutes les professionnelles qui préconisent de donner des jouets aux bébés pendant qu'on les change. Personnellement je n'en ai pas besoin. Le bébé participe très vite aux opérations, sait ce qu'il va se passer, m'écoute et ne manifeste aucune impatience et aucune peur.

L'article met aussi l'accent sur l'activité libre, autre pilier de l'approche Pikler qui revêt aussi une importance capitale et qui est lié à la qualité des soins que l'enfant reçoit : il joue librement en toute sérénité car il a confiance en l'adulte qui s'occupe de lui.

Je vous laisse visiter, tout est dit là-bas : 


C'est tellement bien fait qu'on leur pardonne la petite faute du début à Pikler et le fait d'employer le mot méthode alors que ce n'est pas véritablement une "méthode" à part entière.





1 commentaire: