vendredi 11 août 2017

Ben alors ! Fête des mères, fête des pères : y'a pas eu cette année ?

Si si, y'a eu, même si je ne vous ai pas présenté nos oeuvres et que, j'avoue, je me suis vraiment posée la question : est-ce que vraiment, c'est pertinent ? 

Parce que, je ne sais pas comment ça se passe chez vous (vous pouvez d'ailleurs me le dire dans les commentaires), j'ai l'impression que les parents ne sont plus si attachés aux fameux bricolages que l'enfant ramène de chez la nounou. 

D'abord, il y a ceux qui ont pris conscience que le petit d'homme de moins de 2 ans (même 3) a bien d'autres choses à expérimenter que de s'asseoir autour d'une table pour produire une oeuvre qui n'a pas germée dans sa tête. 

Ensuite il y a tout ceux qui sont dans la mouvance "0 déchet", désencombrement, toussa toussa, que finalement vous embêtez bien avec vos cadeaux encombrants (même si depuis quelques temps, ici, nous ne réalisons carrément plus que des œuvres en 2 d plus facilement stockables). 

Bon, il y a ceux qui s'en fichent tout court hein, et ma foi c'est leur droit aussi.

Pour finir, il y a aussi l'évolution de la société qui nous amène à réfléchir. Par exemple, pour la première fois cette année, afin de renouveler mes troupes, j'ai reçu une famille composée d'un bébé avec 2 mamans. J'aurais d'ailleurs bien aimé les accompagner, chose qui pour des raisons budgétaires n'a pas pu se faire. Mais, même si finalement c'est une autre famille qui viendra nous rejoindre à la rentrée, cette situation particulière ouvre le débat. Est-ce judicieux de faire fabriquer un cadeau de fête des pères quand un des enfants que vous accueillez n'a pas de papa ?  Il s'agissait ici d'homoparentalité, mais la question peut se poser aussi pour des questions culturelles ou religieuses. Finalement une bonne partie des bricolages effectués chez moi, est liée à des fêtes chrétiennes (même si ça fait quelques décennies que je ne suis pas rentrée dans une église  autre que pour des considérations artistiques ou architecturales). Quel positionnement je prendrais, si j'accueillais un jour une famille musulmane par exemple ? Ferait-on quand même une production pour Noël ou pour Pâques ?

Bref c'est la tête pleine de ces questionnements que nous nous sommes tout de même lancés dans nos cadeaux pour les mamans et les papas ! 

Pour les mamans ça a donné ça : 


Une feuille de scrapbooking achetée en carnet chez Carrefour, 
un dessin de bocal trouvé à l'aide de Google. 
Les petits coeurs ont été découpés par mes soins dans une oeuvre picturale de chaque enfant.
Les artistes ont d'abord collé les coeurs dans le bocal puis dans un deuxième temps le bocal sur la feuille (sinon m'est d'avis que quelques coeurs se seraient échappés du dit bocal) 


Version simplifiée pour les bébés 



Pour les papas, c'est Thomas Pesquet qui nous a inspiré :

Une feuille noire, des éléments prédécoupés par Nounou, de la colle et un petit troll qui voulait mettre tous ses copains dans la fusée ! 




Bon finalement, fête des mères, fêtes des pères : y'aura l'année prochaine ? Oui quand même, parce que depuis ces fêtes, les petits trolls n'arrêtent pas de produire des gribouillages des chef-d'oeuvres sur des feuilles en toute autonomie, et de les fourrer dans leur sac en disant c'est "pou les papas les mamans" ! Donc je pense qu'ils ont aimé ça ! 

En revanche, peut-être que ce serait une bonne idée d'aborder le sujet avec les parents lors des entretiens d'embauche afin  de savoir si le bricolage, ils l'aiment un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, ou pas du tout ! Le but étant de coller au plus près aux attentes des familles tout en respectant les besoins des enfants. 




1 commentaire:

  1. ohhhh c'est trop chou j'ai hâte d'avoir des trucs ou de faire avec lui pour la fête des mères

    RépondreSupprimer