lundi 14 juillet 2014

Clap de fin ... ou comment tordre le cou à certaines idées reçues !

Bon alors... Euh... par où commencer ? Allons-y sans détour. Je ne pensais pas vous annoncer cela un jour, du moins pas avant quelques années, mais cette fois, la machine est lancée : dans un mois, je ne ferai plus partie de la grande famille des assistantes maternelles ! Je quitte le navire ! A partir du 25 août, si tout se déroule normalement, je travaillerai en crèche.

Je sais, il n'y a pas si longtemps, je lançais, ici même, mes recherches pour mes futurs contrats. Rien ne présageait donc ma décision d'arrêter. Ça faisait pourtant longtemps que j'y pensais, mais j'avais toujours dit que le salaire de smicard que proposait ce genre d'établissements ne me semblait pas suffisant pour vivre décemment.

Parce que (idée reçue n° 1) non une assistante maternelle ne se fait pas forcément un salaire de misère. S'il est vrai que certaines arrivent péniblement à réunir 700 euros à la fin du mois, d'autres dans les grandes villes, si elles ont la chance d'avoir 3 ou 4 agréments et si elles acceptent de s'esquinter la santé en travaillant plus de 50 heures par semaine, arrivent à avoir des revenus bien supérieurs avoisinant facilement les 2000 euros voire plus ! 

Je précise cela parce que depuis que j'ai annoncé ma décision, la première remarque que j'entends (de la part de ceux qui ne sont pas de la profession bien sûr) c'est : "Génial, tu vas te faire un meilleur salaire !".

Alors, non dans l'absolu, potentiellement, je ne vais pas me faire un meilleur salaire. Je vais même subir une énorme baisse ! Mais ça c'est sur le papier, parce que effectivement il y a une variable qui est venue bouleverser cette vérité (vérité qui reste valable pour de nombreuses assmats heureusement). Cette variable s'appelle la conjoncture ... le concours de circonstances si vous préférez. 

Parce que dans les faits, il faut bien dire que ces temps-ci, le téléphone n'a pas beaucoup sonné ! Aucune demande ! Rien ! La faute à qui ? La crise sans doute oui, mais aussi l'énorme crèche qui est en train de se monter dans le quartier ! Pensez-vous : 120 berceaux ! Pour moi ça veut dire 120 possibilités d'accueil en moins tout simplement ! 

Il aurait fallu que je me batte pour arriver à trouver de nouveaux contrats. Or me battre, je n'étais pas vraiment en condition pour le faire car pour tout arranger il se trouve que j'ai aussi, en ce moment, un beau chantier de construction d'un EHPAD juste sous mes fenêtres. Ce chantier me pourrit la vie et je ne me voyais pas accueillir de nouveaux parents avec des crevettes toutes neuves dans le bruit et la poussière que cela engendre même si cette situation est provisoire et que ce chantier finira bien un jour ! 

Plus le temps passait, plus je prenais conscience que si rien ne changeait, avec mes deux places disponibles, j'allais recommencer l'année avec un salaire minable avec pour couronner le tout, l'obligation de renouveler la totalité de mon matériel arrivant en fin de vie : robot mixeur, poussettes, table à langer, lits, certains gros jouets .... bref une fortune. 

Que faire alors ? Et puis d'abord c'est quoi cette fameuse crèche dont l'ouverture est annoncée dans les journaux locaux gratuits et qui semble phagocyter toute la profession ? 

J'ai cherché sur internet. Je suis tombée directement sur leurs offres d'emplois ! J'ai postulé sur un coup de tête et à ma grande surprise j'ai été recrutée ! 

Ceci me permet de tordre le cou à deux autres idées reçues. 

Je pensais comme la plupart des gens qu'il était devenu impossible de retrouver du travail après 50 ans (idée reçue n° 2). Les média le disent bien : ce qui attend les "seniors" c'est le chômage de longue durée ou au mieux les petits boulots du style distributeurs de prospectus. Or de mon âge (50 ans et quelques bons mois) il n'en a jamais été question dans les entretiens que j'ai eus avec la recruteuse. Seul ma "pédagogie" a compté. 

De même, je pensais aussi qu'il était impossible de travailler en structure sans diplôme spécifique "petite enfance" (idée reçue n°3). Et bien si c'est possible ! Mes diplômes n'ont rien à voir avec le métier mais j'ai une solide expérience. Je ferai le même travail que les auxiliaires de crèche sauf que  les diplômées seront légèrement mieux payées que moi ! 

Alors voilà, je jette l'éponge en espérant avoir pris la bonne décision (un retour en arrière reste de toute façon possible si vraiment je m'apercevais que cela ne me convient pas)

Je ne délaisserai pas pour autant "Nounous Taties et Cie" ! Je continue le blog et l'usine à gaz qui va avec. Peut-être même que je pourrai mieux m'en occuper puisque je vais désormais travailler 35 heures au lieu de 55 (mais que vais-je faire de tout ce temps libre !!) . Ça me laissera du temps pour écrire tous les articles qui sont restés dans un coin de ma tête par manque de temps ! 

Bref.... l'aventure commence ! 








18 commentaires:

  1. je te souhaite plein de bonheur. la profession va perdre une de ces plus belles représentantes, c'est grand dommage, mais tu as bien raison de saisir cette occasion. je suis certaine que tu vas y trouver le positif. Pascale.

    RépondreSupprimer
  2. Une nouvelle belle aventure, c'est chouette pour tous ces petits enfants qui vont pouvoir profiter de ton expérience et de ta pédagogie !
    J'espère que tu y trouveras ton compte également et que ça va être chouette 20 heures de libre / semaine !

    RépondreSupprimer
  3. Super ce temps libre annoncé !
    Mais que se passe-t-il pour les enfants sur lesquels tu veillais ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais 2 départs sur 4 de toute façon. Pour les autres, mon péri est "recasé" Reste un petit troll : J'avoue que j'aurais la conscience plus tranquille quand il sera "recasé" lui aussi !

      Supprimer
  4. C'est top de se lancer dans une nouvelle aventure, bravo !! et puis oui, les 35 heures ça va être cool !! Félicitations et bonne route !

    RépondreSupprimer
  5. Je te souhaite de réussir ton nouveau départ!!!
    Les petits de la crèche auront de la chance de te trouver sur leur chemin.
    Bonne continuation à toi.

    RépondreSupprimer
  6. Bonne route dans cette "nouvelle vie" :)

    RépondreSupprimer
  7. bonne continuation et bon epanouissement dans ton nouveau boulot

    RépondreSupprimer
  8. bonsoir Cathy , je suis tres tres heureuse pour toi...l age n est pas le plus important pour changer de direction ...bonne continuation dans cette nouvelle vie et ce nouveau confort professionnel et familial..

    j en profite aussi pour te dire , que idem je change de route au 1 er septembre 2014 , apres 29 ans d asmat 12 ans independante et 17 ans en creche familiale avec une amplitude horaire de 7h a 19h.. , pour un confort professionnel et un confort familial , mon epoux sera en retraite en dec 2014... j ai postulée pour une reconversion..ma demande a ete acceptée , le mois prochain je commence, au foyer logement de ma ville , avec des horaires de ""ministre"" 8h30 /15h30 et je viens d avoir 57 ans , certe il y a une grosse perte de salaire ,mais en confort tout point serais gagnante... et suis tres tres heureuse de ce changement a 5 ans de la retraite..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Roseca, contente de te voir passer par là et contente pour toi aussi. Ah les horaires ! L'une des principales raisons de mon changement de cap. Bonne route à toi aussi dans cette reconversion et bonne retraite à ton mari. Merci

      Supprimer
    2. bonsoir,

      une pensée pour toi en cette premiere semaine de ton nouveau travail ???

      cette journée a ete ma dernire d asmat...!!!
      pour laisser place a lundi 1 er sept a une autre vocation..!!

      bonne soirée

      Roseca

      Supprimer
    3. Merci beaucoup. Nous avons commençé ensemble ! Moi aussi c'était réellement hier. La semaine dernière c'était un séminaire de formation. Que ce nouveau travail soit enrichissant pour toi ! Bonne soirée.

      Supprimer