vendredi 11 juin 2010

Quelques pistes pour découvrir Pikler et la motricité libre

Bon on avait dit Pikler donc ! On m’a souvent demandé des conseils au sujet des ouvrages que l’on pouvait lire pour appréhender puis approfondir l’approche « Pikler » de l’éducation. En général, je suis heureuse quand on me le demande : ça veut dire que j’ai réussi mon coup ! Sauf qu’au départ, j’étais un peu embêtée parce qu’en fait ……je n’avais rien lu.

La première fois que l’on m’a parlé de Pikler et surtout de la motricité libre qui va avec, c’était sur le forum des nounous. Une des modératrices de l’époque venait de faire une formation et me proposait d’aller faire un petit tour sur ce site :

  
J’ai accroché tout de suite et le hasard a fait le reste ; le hasard ou plus précisément l’animatrice du relais que je fréquente qui m’a proposée de faire un stage de psychomotricité et m’a donnée à visionner le film de Bernard Martino « Une maison pour grandir ».

Alors là, gens du oueb, ça a été comme une révélation pour moi. Ce que je voyais là correspondait exactement à l’inverse de ma façon de faire, moi qui étais plutôt dans la sur-stimulation. Ça remettait en question tout ce que je croyais savoir (et j’en connaissais un rayon : pensez-vous j’avais été maman 3 fois !) J’en suis sortie toute bouleversée. Une grosse claque !! Claque que j’ai ma foi fort bien digérée puisque je me suis lancée dans la découverte de cette façon de travailler et j’ai enfin lu mes premières lignes sur le sujet.

Les premiers ouvrages que j’ai lus m’ont été offerts par un des responsables de l’association Pikler internationale aujourd’hui décédé : Mr  Istvan Szanto.
Il s’agit de 4 petits livres de poche d’une soixantaine de pages destinés aux futurs et aux jeunes parents :

 Dr J. Falk : En attendant bébé
Dr J. Falk et Dr M. Majoros : Les premières semaines de votre bébé
Dr M. Majoros et A. Tardos : Repas – Repos
Dr J. Falk et A. Tardos : Mouvements libres - Activités autonomes
 
Ils sont présentés sous forme de (vraies) questions posées par des parents et des réponses qui y sont apportées par ces pédiatres et psychologues. Spécialistes de l’Institut Pikler, ayant une longue expérience de travail avec les familles, elles connaissent bien les premières inquiétudes des jeunes parents et les « petits » problèmes du quotidien des débuts et ceux d’un peu après.
Les idées essentielles qui se dégagent de ce qu’elles disent :

  • appréciez les enfants pour ce qu'ils sont et pour ce qu'ils savent faire ;

  • pourquoi la liberté des mouvements et des jeux sont des bonnes bases de leur développement harmonieux ;

  • comment favoriser leur autonomie et pourquoi respecter les différences dans leur rythme de développement.
Les parents qui se sont inspirés des conseils des personnes qui ont écrit ces livres, disent qu’ils s’en trouvent bien car leurs bébés sont actifs et intéressés, avec des mouvements harmonieux et assidus dans leurs jeux ; ce sont des enfants paisibles et avec qui on peut « discuter »…
J’avais d’ailleurs demandé l’autorisation de reprendre une des lettres du « Mouvement libres- Activités autonome » sur le site principal. Si vous voulez la voir cliquez ici :


Vous pouvez les acheter en passant par la librairie en ligne de l’Association Internationale Pikler (Loczy) :

Ensuite et grâce au conseil prodigué sur le forum, J’ai lu L'éveil de votre enfant  de CHANTAL DE TRUCHIS Les gestes du quotidien pour un bébé actif et détendu (Paru en 12/2003)


Ouvrage toujours destiné en priorité aux parents, la psychologue de la petite enfance se penche sur la vie quotidienne des bébés et sur les questions toutes simples souvent les plus angoissantes que se posent les parents. Basé sur les travaux de Pikler mais aussi de Dolto, le livre peut très bien donner de bonnes bases aux assistantes maternelles qui veulent se lancer dans l’aventure.
Si on veut aller plus loin et connaître l’histoire de Loczy, là où tout a débuté, on se plongera alors là dedans :
Très bonne approche pour connaitre le fonctionnement de la pouponnière. J'hésitais à le lire car ayant vu le film de Martino sur l'institution, j'avais peur de ne rien apprendre de nouveau. Or ce n'est pas le cas. J'en ai encore appris. Il est très simple à lire, pratiquement tous les chapitres étant consacrés à la description de la vie à l'institution. Ne vous laissez pas rebuter par la préface de Bernard Golse qui, bien que très intéressante, pourrait donner envie de zapper aux personnes les moins motivées.
Pour finir et quand on veut passer à la pratique, on peut lire L’activité libre du jeune enfant.



Là on est simplement dans la description des jouets, objets et jeux à proposer de la naissance à trois ans.

Vous y découvrirez que ce n’est pas la peine d’investir des milles et des cents dans des jeux du commerce souvent bien trop sophistiqués. J’avais aussi pris la liberté (cette fois je l’avoue, sans aucune autorisation, hou !!! la vilaine !!!) de recopier une des pages qui m’avait particulièrement intéressée pour l’insérer au site. C’est ici :

Voila avec ça, vous êtes parés (je ne mets pas de « e » on ne sait jamais si des assistants maternels masculins passaient par là). Pour en savoir plus, on peut aussi demander à nos ram si une réunion sur le sujet n’est pas programmée dans notre secteur. Personnellement j’assiste à celles de l’association Pikler Loczy présente sur lyon.
  
Concernant le film de Bernard Martino, il en existe une version sur you tube, malheureusement traduite seulement en allemand. Ca peut vous donnez une idée (surtout si vous causez allemand ou hongrois), et certaines images parlent d’elles-mêmes. Il est en plusieurs parties, je vous mets le premier lien, vous devriez avoir accès à la suite sans problème.


PS : la plupart des ouvrages cités ici peuvent se trouver dans la boutique Nounous, taties et Cie.

3 commentaires:

  1. Pour cause de match , je relis tes messages plus anciens ! Tu sais que je suis une adepte et une pratiquante de Pikler depuis 20 ans ...Tu dis dans le premier article que tu trouves les enfants élevés en motricité libre et selon les principes Pikler un peu affolés par les groupes d'autres enfants . Mes petiots grandissants m'ont surtout montré qu'après un temps d'observation des autres , ils s'intègrent bien mais sont désarçonnés par la violence , qu'elle vienne des enfants ou des adultes . Mais surtout , ils ont une étonnante capacité à négocier , par exemple si un enfant tient un objet qu'ils désirent , ils lui proposent un autre objet enéchange avant d'essayer de le prendre comme ferait un enfant "commun" .

    RépondreSupprimer
  2. Chez nous, le bruit des vouvouzelas a fini par faire fuire tout le monde (à moins que ce soit la qualité du match !!) Bref la télé hurle toute seule !!

    Ici aussi ils proposent aussi l'échange. C'est même un mot qu'ils intègrent dans leur vocabulaire très tôt. Je m'en étonnais pas plus tard que la semaine dernière. Mais tu vois je n'avais pas fait le rapprochement !!

    RépondreSupprimer
  3. merci pour tous ces liens, je suis contente de voir que j'en possède déjà certains. Je vais pouvoir continuer mon apprentissage avec les autres.

    RépondreSupprimer

Une rentrée en couleurs primaires

Une petite envie de laisser une trace de nos activités de rentrée (surtout pour mes employeurs) et me voilà reprenant le chemin du blog comm...